• Corbières.

    terre de magie et de beauté

     

    Corbières.

     

    « _Cette terre ne m'appartient pas,

    C'est elle ma suzeraine.

     

    Quand au printemps monte la sève,

    Et que reviennent les grands vautours,

    Je plante avec une ardeur nouvelle,

    Ces graines anciennes qui sont rêves.

     

    Quand le Cers rageur secoue

    Les linceuls blancs et frais

    Des nuées du ciel d'hiver,

    Le froid empourpre mon visage,

    Mais c'est le Marin qui me peigne. 

     

    _ Ah, je vois...

    _ Probablement pas.

    Que sais-tu

    De la caresse de ce vent maraudeur

    Sur mon corps que la sueur baigne ?

    Que sais-tu de ces solides chênes verts,

    Que mes bras fourbus de travail,

    Amoureusement, étreignent ?

    Que sais-tu de la laie, dans les buis cachée?

    Au plein cœur de la forêt ensauvagée,

    Quand la brume dense ferme l'horizon ?

    Que sais-tu du galop effréné

    De ces hommes bannis, Chevaliers maudits,

    Sur le causse, thym, lavande et orchidée,

      Et des fantastiques envolées

     

    Corbières.

     

    De ces esprits ivres de liberté,

    Sous la pleine lune rousse,

    Quand chantent et dansent les fées,

    Autour des pierres levées ?

     

    Par le pouvoir de toutes ces Merveilles,

    Cette terre n'est pas mienne,

    C'est Elle qui me possède !..

    MC.Louvet

     

     

    « Le Pic de BugarachCharivari »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :