• Le chant de la nuit

     

     

     

    La nocturne lueur

    De la lune mouvante

    Baignait mon corps épuisé,

    Echoué au bord du sommeil,

    Dans les branches des rêves.

     

    Parmi les légendes des pierres,

    Flottait le chant du hibou.

    Sa voix, douce et feutrée,

    Comme un pétale de rose,

    Caressait mon esprit enfiévré,

    Descendit mon épine dorsale,

    Et se posa sur mes reins

    En un subtil baiser.

     

    Quelle étrange extase,

    Dans l'herbe parée de rosée...

     

    MCLouvet

    « En chemin...Amor de lonh / Amour lointain »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 14:10

    Le baiser du hibou !? Voila une bien énigmatique légende qu'il me faudra apprendre ... en profondeur

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :