• Le serment du poète

    Le serment du poète

    Le serment du poète

    Vaillants et fiers Chevaliers de la Terre,
    Je veux forger d'un métal rare les mots,
    Pour dire la vaillance de vos cœurs
    D’Hommes,
    Dans le brasier des épreuves,
    Je veux croiser la rime comme l'épée,
    Dire la douceur de vos âmes,
    De vos rêves tout harnachés de nuages.

    J'ai demandé aide et protection
    Pour chasser de mon esprit la peur
    Qui me tient plus sévèrement que fers.
    Ainsi, je mets genou à terre,
    Et fais serment de loyalement servir
    Poésie,
    D'aller sous ses couleurs arc en ciel,
    Tournoyer et guerroyer,
    De vers en strophes, sans repos.
    Je veux tenir haut la bannière
    De notre humanité libre,
    Celle de la pensée et du verbe,
    Et de l'amour des fleurs.
    Par le sang qui coule de mon poignet entaillé,
    Au pied de ce maître chêne,
    Je scelle ma promesse.

     
    MClouvet

     

     

     

    « Âme de poèteEtat de grâce »

  • Commentaires

    11
    Mercredi 3 Février 2016 à 18:21

     Bonsoir

     et merci d'avoir déposé sur mon blog ce joli commentaire

    Celiandra

    10
    Samedi 16 Mai 2015 à 20:55

    bonsoir et merci de ton passage tes  jolie ton blogs   bisous amicale  pascalou59

    9
    Samedi 16 Mai 2015 à 16:58

    tenir sa promesse une dure réalité

    8
    Samedi 16 Mai 2015 à 15:05

    Merci, Renée. Je ne sais pas où se trouve ton message , je ne suis pas encore très au point avec eklablog ... ça viendra !

    Tu peux me contacter par mail: mariechristine.louvet@yahoo.fr  ou sur fb: Marie Christine Louvet

    https://www.facebook.com/mariechristine.louvet.9

    à bientôt !

    7
    renee
    Samedi 16 Mai 2015 à 14:54
    renee

    Merci pour ton poème c'est très beau. Me suis permise de t'envoyer un MP. Amitiés

    6
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 18:19

    Ne perdure que ce qui est vraiment important, le poète est un messager qui n'admet pour suzeraine que l'Inspiration, les idées sont vivaces... l'Amour est Le Trésor, celui qui est au fond des coeurs. Merci, AL.

    5
    AL
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 22:08

    Le poète vagabonde parmis les nuages, et met pied à terre pour y  laisser son empreinte; son empreinte  reste ou passe, le temps efface, pourtant le souvenir perdure pour les poète en quête de liberté et d'amour.

    Bonne soirée, merci  ;)

    4
    Lundi 20 Octobre 2014 à 18:22

    Merci, Djedge, pour ce joli compliment ! c'est un plaisir de mijoter ces poèmes et de les partager!

    3
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 21:52

    C'est qu'elle est une Grande Trobairitz (féminin de troubadour) notre Marie des Collines ! Elle vous amènera sur les terres Occitanes écrasées par les mystères de l'Histoire des BonsHommes de Montségur, ou à la fameuse montagne Bugarach, non loin d'ou elle réside et s'inspire ! Le tout au travers d'exquis poèmes qui sont comme autant de petites friandises à croquer sans modération !

    2
    Samedi 18 Octobre 2014 à 20:13

    merci, Sevy .

    1
    Samedi 18 Octobre 2014 à 19:30

    Très jolies poésies. J'aime beaucoup.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :