• Promesse

     

    Telles de vieilles branches griffues,

     Mes mains trébuchent, crochues,

     Sur les cordes de mon luth, émues.

     

     Mon pas s'en va, bien pesant,

     Et mon cœur se fait hésitant,

    Après juste demi jour marchant.

     

     Les Dames aux grands yeux effrayés,

     Se détournent de mon corps ravagé ;

     J'ai souvenance de leurs baisers...

     

     Ma voix ne donne plus le chant,

     Comme celle d'un corbeau grinçant,

     Éraillée d'avoir crié autant.

     

     Saphira, pour l'éternité, je te maudis,

     Par pure plaisir, tu as brisé ma vie,

     En une ténébreuse et sanglante orgie.

     

    Tu as, sur mon âme, posé tes chaînes,

     Tu as rempli mon cœur de haine,

     Et, de feu, le flot de mes veines.

     

     Quand remontera du sol, l'énergie,

     Pour réchauffer mon cœur affaibli,

     Je saurai alors te pousser à l'agonie .

     

     En lieu et heure où cela doit,

     Je t'affronterai une dernière fois,

     Saphira, Reine de l'effroi.

     

     Forces Bonnes, donnez-moi le courage

     De faire face à ce monstre sans age,

     Je vous en pries, donnez-moi le courage.

     

     Arkan de Montalba

     

    MCLouvet

     

    « Les larmes d'ArkanArkan chante sa sorcière »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 00:22

    aujourd'hui notre pas est vraiment lourd nous sommes dans l'effroi et

    nous sommes de tout coeur  avec les familles des victimes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :